Veolia : un bilan 2020 marqué par la crise mais une croissance attendue pour 2021

Avec un bénéfice net en baisse et un endettement à la hausse, le bilan 2020 de Veolia pâtit de la crise sanitaire, toujours en cours. Le groupe, fort d’un rebond économique au second semestre, prévoit toutefois une année 2021 avec des résultats qui devraient repartir à la hausse.

Un bilan 2020 affichant un résultat annuel en nette baisse pour Veolia

Comme pour beaucoup d’acteurs de l’énergie tels qu’EDF ou Engie, l’année 2020 n’a pas été du meilleur cru. Avec un déficit net annuel en chute libre et passant de 625 millions en 2019 à 89 millions en 2020, les pertes ont été significatives pour le groupe, bien que le rapport précise que « l’exercice 2019 incluait la plus-value de cession des actifs de chaleur aux États-Unis de 269 millions d’euros avant impôts. »

Sa dette s’est également creusée puisque Veolia enregistre une hausse de 2,6% de l’endettement financier net. La dette est passée à 13 217 millions d’euros à la fin 2020 (contre 10 680 millions d’euros fin 2019), en raison, entre autres, de l’acquisition des 29,9% du capital de Suez, eux-mêmes détenus par Engie, faite en octobre dernier.

Un net rebond fin 2020 et des meilleurs résultats attendus pour 2021

Malgré des turbulences dues à la crise sanitaire liée à la Covid-19, Veolia a su remonter la pente durant la seconde moitié de 2020. En effet, le niveau d’activité de 2019 a été retrouvé dès le début du deuxième semestre 2020 a tenu à rappeler Antoine Frérot, le PDG du groupe.

Les trois derniers mois ont été particulièrement profitables pour Veolia, en atteste les commentaires sur les résultats des comptes consolidés récemment publiés : « Suite à l’impact de la crise, le redressement de l’activité au cours de l’année se confirme avec notamment une croissance de +0,9% à change constant sur le quatrième trimestre par rapport à 2019. »

Veolia prévoit de « compenser les effets défavorables de 2020 et […] de réaliser une forte croissance de ses résultats » pour 2021, grâce à une économie de 350 millions d’euros et un chiffre d’affaires dépassant celui de 2019 et de l’avant-crise.

Avec un EBITDA (Earnings before interest, taxes, depreciation, and amortization ou bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements) supérieur à 4 milliards d’euros (+10 % par rapport à 2020) et un endettement net abaissé à 12 milliards d’ici la fin 2021, l’année devrait mieux se passer pour Veolia qui semble déterminer à sortir la tête de l’eau.

L’OPA de Veolia sur Suez, l’autre enjeu majeur de 2021

Rappelons que Veolia est actuellement en pleine OPA sur Suez depuis le début du mois de février dans le but d’acquérir 70 % des capitaux de Suez, contre 8 milliards d’euros. Si Veolia semble optimiste, Suez ne semble pas lâcher du lest et a engagé des procédures contre Veolia devant le tribunal de commerce de Nanterre pour contester l’offre à 18 euros par action qui lui a été proposée, le groupe estimant que son intérêt est menacé dans le cadre d’une OPA qui pourrait mener à son démantèlement. Là est peut être le réel enjeu de ce nouvel exercice.

Tous les chiffres du bilan 2020 de Veolia sont à retrouver ici.

Plus de nouvelles

GNV : Total et Sigeif Mobilités ouvrent la plus grande station de gaz naturel de France à Gennevilliers

C’est une belle promotion pour la mobilité alternative ainsi que pour Total et Sigeif Mobilités qui ont inauguré, il y...

Lire la suite

Prix du gaz : nouvelle augmentation de 5,7 % au 1er mars 2021

Nouveau mois et nouvelle augmentation des prix du gaz pour les ménages français et leurs copropriétés a annoncé la Commission...

Lire la suite

Engie : un bilan 2020 dans le rouge pour le groupe, mais un net rebond attendu en 2021

Après EDF, c’est au tour d’Engie de publier son bilan de l’année 2020, et tout comme le fournisseur historique d’électricité,...

Lire la suite