TotalEnergies : les actionnaires du groupe valident son changement de nom et sa stratégie climat

Nous vous l’apprenions début février, après une année 2020 marquée par des résultats décevants dus au coronavirus pour le groupe Total, celui-ci change de nom et devient TotalEnergies.

Un changement entériné par une majorité

C’est désormais chose faite : le groupe pétrolier a entamé sa mue et changé de nom pour de nouvelles ambitions. Le géant des hydrocarbures veut asseoir sa présence dans le secteur des énergies renouvelables. Il y a quelques mois, le groupe annonçait qu’il allait proposer à ses actionnaires lors de l’Assemblée Générale du vendredi 28 mai 2021 son changement de nom en TotalEnergies et un nouveau plan climat, « [une] opportunité d’approuver cette stratégie et l’ambition de transition vers la neutralité carbone qui la sous-tend. »

L’Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire des Actionnaires du groupe a voté, à la quasi-unanimité, la résolution de changer la dénomination sociale de l’entreprise et d’identité visuelle. À l’occasion de ce changement, Patrick Poyanné, président-directeur général de TotalEnergies s’est exprimé : 

« L’énergie c’est la vie. Nous en avons tous besoin et elle est source de progrès. Alors aujourd’hui, pour contribuer au développement durable de la planète face au défi climatique, nous avançons, ensemble, vers de nouvelles énergies. L’énergie se réinvente et ce chemin des énergies, c’est le nôtre. Notre ambition est d’être un acteur majeur de la transition énergétique. C’est pour cela que Total se transforme et devient TotalEnergies. »

TotalEnergies : un  nouveau nom, de nouvelles ambitions

Si ce vendredi 28 mai fait date, c’est aussi en raison de la stratégie climat pour arriver à la neutralité carbone d’ici à 2050, déclinée devant l’assemblée générale. Le PDG du groupe a commenté l’approbation de cette stratégie par la majorité : 

« Ce résultat est, je pense, la meilleure des réponses aux commentateurs qui prédisaient – et pour certains même espéraient – une rébellion des actionnaires contre l’entreprise et donner la part belle à ceux qui se comportent plus comme des activistes que comme des actionnaires. »

TotalEnergies se donne pour objectif une baisse nette de ses émissions carbones de 40 % entre 2015 et 2030. Si les produits pétroliers constituent la majorité (55 %) des ventes d’énergies à ses clients, le groupe veut inverser la tendance et vendre 50 % de gaz naturel et plus que 35 % de produits pétroliers d’ici à 2030. Aussi, la part d’électricité vendue passerait de 5 % à 15 %.

Invité de l’émission Europe Matin d’Europe 1 lundi 31 mai, Patrick Pouyanné a réaffirmé l’ambition de TotalEnergies d’avoir recours à plusieurs énergies. « On veut devenir un géant de ces énergies vertes […]. Dans dix ans, le pétrole ne représentera plus qu’un tiers de notre production et de nos ventes. »
À ce titre, le groupe a communiqué sur les sept couleurs du logo, censées représenter chacune une énergie.

Il est également revenu sur le « défi de taille » que se lance TotalEnergies. Avec l’objectif de construire un parc nucléaire de 100 GW (soit quasiment deux parcs nucléaires EDF) à atteindre dans les dix prochaines années, les ambitions du groupe sont colossales.

Plus de nouvelles

Gaz propane : une demande en augmentation en 2020 dans les villes de moins de 10 000 habitants

Le gaz propane fait de plus en plus d’adeptes. En 2020, le nombre de réseaux de propane a augmenté en...

Lire la suite

Climat : Shell sommé de réduire ses émissions de CO2 de 45 % par le tribunal de La Haye

Le procès du « peuple contre Shell » s’est passé à l’étranger mais ne manque pas de faire grand bruit....

Lire la suite

Nord Stream 2 : les États-Unis ne s’opposent plus au projet et lèvent leurs sanctions

Assisterait-on à un revirement de situation dans l’affaire Nord Stream 2 ? Tout porte à croire que c’est le cas,...

Lire la suite