TANAP offrira des subventions pour certains projets en Turquie

Les subventions seront attribuées dans le cadre des Programmes d’investissement social et environnemental TANAP (SEIP) dans différents domaines, tels que l’expansion de l’artisanat local, la production de jus de fruits et de légumes, la transformation, l’emballage et la commercialisation des produits locaux et d’autres.
Les bénéficiaires de ces contributions peuvent être les municipalités, les organisations non gouvernementales (ONG), les coopératives à but non lucratif, les fondations, les organisations nationales et internationales à but non lucratif et d’autres.
SEIP est un programme qui soutient des projets d’investissement et d’expansion mis en œuvre selon la direction de TANAP. L’objectif le plus important des programmes d’investissement social et environnemental mis en place en 2015 est de développer un écosystème clair et de contribuer au développement économique et social et à la préservation des ressources naturelles.
Le projet TANAP prévoit le transport du gaz du champ Shah Deniz d’Azerbaïdjan vers les frontières occidentales de la Turquie.
La longueur du TANAP est de 1 800 kilomètres avec une capacité initiale de 16 milliards de mètres cubes. Environ six milliards de mètres cubes de gaz seront envoyés en Turquie et le volume restant sera fourni à l’Europe.
Le gaz sera fourni à la Turquie en 2018 et après l’achèvement de la construction du pipeline Trans Adriatique, le gaz sera livré en Europe au début de 2020.
Les actionnaires de TANAP sont l’entreprise pétrolière nationale SOCAR (58%), BOTAS (30%) et BP (12%).

Plus de nouvelles

Le gazoduc israélo-turc pourrait être opérationnel en quatre ans

Le gazoduc sous-marin reliant l'immense champ gazier israélien offshore Leviathan à la Turquie pourrait être prêt d'ici la fin de 2020, selon un responsable israélien.

Lire la suite

La Pologne défie la nouvelle réforme du système communautaire d’échange de droits d’émission de carbone

La Pologne défie le projet de réforme du marché du carbone approuvé par la plupart des gouvernements de l'Union européenne cette semaine, affirmant que l'accord n'est pas contraignant, car il n'a pas le plein soutien des 28 pays du bloc.

Lire la suite

Quotidien (3.03.2017) : Le pétrole en baisse de 2%, assombri par les soucis de l’offre, le dollar plus fort

Les prix du pétrole brut ont chuté de plus de 2% jeudi après que la production de pétrole brut en Russie est restée inchangée en février à 11,11 millions de barils par jour (bpj).

Lire la suite