Statoil fait les premiers pas dans le secteur solaire avec une société brésilienne

À l’heure actuelle, les compagnies pétrolières européennes se réorientent vers le secteur de l’énergie renouvelable, car les gains en pétrole ont été considérablement réduits les deux dernières années.

Le portefeuille d’énergie renouvelable de Statoil a été agrandi avec une participation de 40 pour cent dans le parc Apodi de 162 mégawatts de Scatec et une participation de 50 pour cent dans la société d’exécution de projets.

Jusqu’à récemment, la société pétrolière possédait principalement des projets éoliens en mer.

Selon Statoil, le parc solaire Apodi représente la première étape de la société dans le domaine de l’énergie solaire, ce qui renforcerait la rentabilité et la croissance de l’entreprise à long terme.

La compagnie pétrolière norvégienne n’est pas nouvelle au Brésil car celle-ci a déjà une participation dans le champ pétrolier Peregrino et détient une licence pour développer les découvertes Caracara et Pao de Acucar au large du Brésil.

Le PDG de Scatec Solar, Raymond Carlsen, a annoncé en septembre que la société était en négociations pour construire ses premières centrales solaires en Iran, en partenariat avec plusieurs sociétés étrangères d’énergie qui voudraient investir dans le pays.

Plus de nouvelles

Shell vise à vendre une participation dans un parc éolien de 1,4 milliard de dollars

Shell et ses partenaires Eneco Holdings NV et Mitsubishi Corp. veulent vendre une participation dans deux projets de parcs éoliennes offshore néerlandais susceptibles de coûter 1,4 milliard de dollars pour se développer.

Lire la suite

Le gouvernement écossais est contre la fracturation

Le ministre de l'Energie a déclaré le 3 octobre à Edimbourg que le développement du fracking ne serait pas soutenu par le gouvernement en raison du négativisme public vis-à-vis du processus.

Lire la suite

Quotidien (04.10.2017): Les contrats du gaz en Grande-Bretagne ont clôturé en hausse vu les prévisions d’une demande robuste

Les prix du pétrole ont glissé mardi car les spéculateurs ont bénéficié le deuxième jour consécutif après les grands gains du troisième trimestre et sur les craintes que des prix élevés pourraient stimuler la hausse de la production de schiste des États-Unis.

Lire la suite