Shell et Exxon pourraient faire un recours contre la réduction prévue de la production de gaz de Groningen

L’état néerlandais a confirmé mercredi avoir prévu de continuer de réduire la production sur le champ massif à partir du 1er octobre.
La coentreprise Shell-Exxon à 50-50, connue sous le nom NAM, a mentionné dans une réaction que la mesure était « disproportionnée » et n’a pas pris en compte les normes de sécurité préalablement convenues, qui ne nécessitent pas une telle énorme réduction.
NAM a déclaré qu’il semblait que le gouvernement a souhaité de “fournir des garanties de sécurité absolues”, ce qui est impossible.
La réduction proposée, annoncée pour la première fois en avril, est la dernière d’une série au cours des deux dernières années après les tremblements de terre qui ont causé des dommages importants aux propriétés dans la région la plus nordique des Pays-Bas. Avec la nouvelle réduction, la production sera limitée à 21,6 milliards de mètres cubes (bcm) par an, contre 53,9 milliards en 2013.
NAM a accepté la responsabilité civile pour les dommages causés par les tremblements de terre et paie des dommages-intérêts de plus de 1 milliard d’euros (1,1 milliard de dollars).

Plus de nouvelles

La Suisse vote pour sortir du nucléaire en faveur des énergies renouvelables

La Suisse a voté pour abandonner l'énergie nucléaire en faveur des énergies renouvelables.

Lire la suite

Quotidien (24.05.2017): Les prix du carbone de l’UE ont reculé d’un pic d’un mois mardi

Les contrats à terme du pétrole ont varié mardi, vu que les prix ont diminué plus tôt dans la session, suite aux nouvelles accentuant le plan du président Donald Trump de vendre la moitié des réserves de pétrole des États-Unis. Entre temps, en tant que leader de l'OPEP, l'Arabie saoudite, favorise l'extension des réductions de la production de neuf mois plutôt que de six mois prévus initialement, ce qui a tiré les prix du pétrole légèrement à la hausse.

Lire la suite

L’UE approuve des surcharges de cogénération réduites pour plusieurs sociétés allemandes et italiennes

Les autorités de l'UE en matière d'aides d'État ont approuvé mardi des surcharges réduites afin de soutenir la cogénération pour les entreprises à forte intensité énergétique en Allemagne et en Italie.

Lire la suite