Shell décide de se retirer du champ pétrolier Majnoon de l’Irak

Dans une lettre officielle à Shell, le ministre irakien du Pétrole a dit qu’il respecte la décision de Shell de vendre l’intérêt de Shell Iraq Petroleum Development à Majnoon.

L’authenticité de la lettre a été confirmée par trois fonctionnaires locaux du pétrole et un ingénieur principal travaillant à Majnoon pour Shell.

En novembre de l’année dernière, Shell a commencé à avoir des plans de sortir des champs pétroliers irakiens, vendant sa participation de 45% dans le champ Majnoon, néanmoins avec l’intention de garder ses champs de gaz naturel en Irak.

La production de pétrole à Majnoon a débuté en 2014 et, selon le site Web de Shell, la production existante représente une moyenne de 210 000 bpj, soit 25 000 bpj de moins par rapport aux donnés présentées par les responsables irakiens du pétrole.

Plus de nouvelles

Quotidien (13.09.2017): Le contrat spot d’électricité en Allemagne chute de 53%, la production élevée d’énergie éolienne

Les prix du pétrole ont augmenté mardi, après que l'OPEP a prédit une forte demande de pétrole brut l'année prochaine.

Lire la suite

Pologne: Energa souhaite arrêter l’achat des certificats d’énergie renouvelable

Selon les calculs de la société polonaise Energa, un montant d'environ 110 millions de zlotys (31,20 millions de dollars) pourrait être économisé l'année prochaine si celle-ci annule des contrats à long terme qui ont été signés pour l'achat de certificats qui montrent qu'une partie de son électricité a été généré à partir de sources renouvelables.

Lire la suite

Aramco utiliserait le gazoduc égyptien pour transporter le pétrole vers l’Europe

Le but stratégique et économique de l'Arabie Saoudite est de vendre davantage de pétrole à l'Europe.

Lire la suite