Russie : la société chinoise CPECC remporte un contrat pour le développement de l’usine de traitement de gaz dans la région Amur

Amur GPP attirera un investissement d’environ 12,7 milliards de dollars.
Avec une capacité de 42 milliards de mètres cubes de gaz par an, le projet Amur représente la plus grande usine de traitement de gaz en Russie.
Le projet comprendra également la plus grande unité de production d’hélium au monde, qui aura la capacité de produire jusqu’à 60 millions de mètres cubes par an.
L’usine de gaz, qui a été construite pour extraire des ingrédients importants à partir du gaz naturel, fournira du gaz naturel en Chine.
Le développement du projet a débuté en octobre 2015 et, une fois opérationnel, il pourra extraire le chlorure d’éthane, le propane, le butane, le pentane-hexane et l’hélium à partir du gaz naturel et le préparera pour export en Chine.
L’installation produira 49 mmc de gaz traité, 3,4 millions de tonnes (mt) d’éthane, 2mt de gaz de pétrole liquéfié et 60 mcm d’hélium.
L’éthane produit à l’usine sera livré à l’installation chimique de gaz de la SIBUR pour être utilisé dans la production de polyéthylène.

Plus de nouvelles

Chypre : le bloc 10 sera exploré par Qatar Petroleum et ExxonMobil

Le gouvernement chypriote a signé un accord avec Qatar Petroleum et ExxonMobil sur l'exploration du potentiel d'hydrocarbures dans le bloc 10 au large de l'île méditerranéenne.

Lire la suite

Hitachi demande l’approbation de l’ONR pour lancer une centrale nucléaire de 2.7GW au Royaume-Uni

La société japonaise Hitachi, l'unité d’Horizon Nuclear Power, requiert l'approbation du Bureau de la Réglementation Nucléaire (ONR) pour développer la centrale nucléaire Wylfa Newydd de 2.7GW dans le nord du Pays de Galles, au Royaume-Uni.

Lire la suite

Le premier parc éolien serbe sera construit avec le soutien de la BERD

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a accepté plus tôt cette semaine d'accorder 50 millions d'euros (53 millions de dollars) à la société serbe Electrawinds K-Wind afin de financer les premiers parcs éoliens du pays balkanique. Le projet est estimé à 185 millions d'euros et Electrawinds K-Wind sera responsable de son développement.

Lire la suite