Renouvelables : découvrez le classement Greenpeace des régions les plus vertes de France

Jeudi 10 juin, l’ONG Greenpeace a publié son classement des régions métropolitaines les plus vertes, promouvant le plus les énergies renouvelables, en marge des élections régionales des 20 et 27 juin prochain et les disparités présentes.

Les régions Nord pour sauver un bilan en demi-teinte

Pour mener à bien son entreprise, Greenpeace a choisi de retenir deux critères, à savoir les ambitions de chaque région et les données récoltées entre 2013 et 2019.

Pour l’ONG, encore beaucoup de régions sont loin de leurs objectifs en raison de leur forte consommation d’électricité. En effet, les trois quarts des régions françaises ne dépassent pas la note de 2,5/10 décernée par Greenpeace. 

Pour autant, certaines régions sont sur la bonne voie. Parmi elles, on pensera à la région Grand Est, Hauts-de-France et Île-de-France. 

L’éolien, l’une des énergies encore « à la traîne » dans le cadre des objectifs PPE de 2023 soufre également de ces différences assez notables. Une fois encore, les régions Grand Est et Hauts-de-France tirent leur épingle du jeu avec des notes de 10/10.

À l’inverse, la région Île-de-France accuse un certain retard avec un score de seulement 3,6/10, bien qu’elle n’est pas la seule : d’autres régions comme l’Auvergne-Rhône-Alpes (2,2/10), Provence-Alpes-Côte d’Azur (0/10) et la Corse (0/10)

Beaucoup de régions pourraient « tripler voire décupler leur production » d’énergie renouvelables

Le photovoltaïque est tout autant à la peine. Seule la Nouvelle-Aquitaine (6,2/10) et la Corse (10/10) font offices de bons et très bons élèves de l’hexagone. La moitié nord du pays regroupe les régions qui misent le moins sur le développement du photovoltaïque.
L’ONG est convaincue que « beaucoup d’entre elles pourraient même tripler voire décupler leur production. »

On retiendra donc que huit régions sur treize doivent accélérer leur dynamique si elles veulent rejoindre les autres avec, en ligne de mire, une consommation électrique nationale ramenée à 447 TWh d’ici à 2050, afin de respecter une prévision dans laquelle les 100 % de l’électricité du pays est verte

Cliquez ici pour consulter, plus en détail, l’analyse de Greenpeace pour chaque région.

Plus de nouvelles

Shell : le groupe compte bien accélérer sa transition énergétique

Suite à la décision du tribunal de La Haye (Pays-Bas) sommant Shell de revoir à la hausse ses objectifs à...

Lire la suite

Déchets nucléaires : des décisions doivent être prises rapidement selon l’ASN

Le problème était déjà d’actualité fin janvier avec une saturation à venir des capacités de stockage du site de traitement...

Lire la suite

Taxe carbone sur l’électricité : c’est pour bientôt ?

Un nouveau projet de taxe carbone aux frontières sera présenté le 14 juillet à la Commission Européenne et il concerne,...

Lire la suite