Quotidien (24.01.2017): Le prix au comptant de l’électricité en Allemagne en hausse de 111% suite à la forte demande

Le brut Brent a reculé de 26 cents, soit de 0,5%, pour s’établir à 55,23 $ le baril. Le cours du brut léger américain WTI a clôturé à 52,75 dollars le baril, en baisse de 0,9 pour cent, soit de 47 cents. Néanmoins, l’écart entre le contrat de Brent pour livraison le mois prochain et celui de WTI a diminué au plus bas niveau depuis plus de quatre mois suite aux signes d’affaiblissement d’approvisionnements et d’une forte demande asiatique.
Les prix au comptant de l’électricité en Europe ont accru considérablement lundi en raison du temps froid persistent et de la demande croissante. Le contrat allemand pour livraison mardi valait 101,92 euros par MWh, en hausse de 111,19 pour cent par rapport au prix de clôture du jour précèdent. Le contrat équivalent en France i a bondi de 53,52 pour cent pour se négocier à 116,08 euros.
Le prix à terme de l’électricité en Allemagne, Cal ’18, a avancé de 1.33 pour cent à 31.20 euros suivant les gains de prix du charbon. Le contrat équivalent en France, qui est moins liquide, a pris 1,5 pour cent du jour-au jour à 37,10 euros. Les prix du charbon européen API2 pour livraison en 2018 ont progressé de 2,5% à 69,80 dollars la tonne.
Les prix au comptant du gaz naturel en Grande Bretagne ont inversé les pertes de lundi, étant donné les températures basses qui ont soutenu la demande de chauffage. Le contrat NBP pour livraison le lendemain a bondi de 1,65 pence soit d’environ 3 pour cent à 57,85 p / thermie. Depuis le début de janvier, les contrats au comptant ont gagné du terrain en raison de la demande plus forte suite au temps plus froid. Le contrat pour livraison en février a grimpé de 1,22 pence, soit de 2,20 pour cent à s’établir à 56,78 p / thermie.

Plus de nouvelles

La Pologne espère acheter les actifs locaux d’EDF d’ici la fin de l’année

Un conglomérat de la société polonaise d'énergie contrôlée par l'État devrait acquérir les actifs polonais auprès d’EDF de la France d'ici la fin de 2017, a déclaré vendredi le ministre adjoint de l'Energie, Grzegorz Tobiszowski.

Lire la suite

National Grid: Le Brexit dur pourrait coûter le secteur britannique de l’énergie

La sortie du marché de l'énergie de l'UE pourrait réduire le développement vital et augmenter le coût de l'électricité importée, selon National Grid, qui a averti que la mesure pourrait accroître la probabilité de la Grande-Bretagne de ne pas pouvoir «allumer les lumières».

Lire la suite

L’offre excédentaire de GNL va durer jusqu’au milieu des années 2020

L'excédent de gaz naturel liquéfié (GNL) continuera jusqu'au milieu des années 2020, selon un nouveau rapport d'Aurora Energy, qui indique que cela est susceptible de réduire la valeur des contrats sur le marché que le GNL atteint le bas de son cycle de hauts et de bas.

Lire la suite