Quotidien (18.08.2017): Les prix du carbone en Europe ont dépassé 6€ jeudi pour atteindre un nouveau pic de 5,5 mois

La plupart des prix de gros du gaz au Royaume-Uni ont légèrement augmenté le jeudi, car le système était pratiquement équilibré. En même temps, plusieurs pannes ont ajouté aux préoccupations concernant la fiabilité de l’approvisionnement. Le prix spot du NBP a diminué de 0,58% à 43,25 p/therme. En outre, le contrat de gaz pour livraison en septembre 2017 a avancé de 0,6% à 43,51 p/therme.
Les prix spot de l’électricité en Europe ont été influencés par plusieurs facteurs. En France, la consommation a été en croissance, tandis que l’offre de l’énergie nucléaire a augmenté pendant la nuit. Entre temps, la production d’énergie éolienne en Allemagne a été plus faible que prévu. Le prix au comptant de l’électricité en Allemagne a progressé de 0,6% à 33,68 euros / MWh, alors que le contrat d’électricité en France a avancé de 1,69% pour s’établir à 34,20 euros / MWh.
Le contrat d’électricité pour livraison l’année prochaine en Allemagne s’est négocié à un nouveau pic de 32 mois jeudi, étant donné un fort marché du carbone. Celui-ci a bondi de 1,34% à 33,16 euros / MWh. Le contrat équivalent français a sauté de 2,82% pour clôturer à 39,79 euros / MWh.
Les prix du carbone en Europe ont dépassé 6 € jeudi pour atteindre un nouveau sommet de 5,5 mois, vu les prévisions que les prix pourraient arriver à un minimum de 15 € au début des années 2020 ou plus tôt si les législateurs européens acceptent une proposition visant à doubler le taux d’admission de la Réserve de stabilité du marché. Le contrat d’EUA pour 2018 a clôturé à 5,85 euros / tonne, tandis que le contrat d’EUA expirant en 2020 s’est établi à 6,01 euros / tonne.

Plus de nouvelles

Quotidien (17.08.2017): Les prix du pétrole ont chuté de plus de 1% mercredi malgré le déclin des stocks d’essence

Les prix du pétrole ont été volatils mercredi, même si les stocks du brut aux Etats-Unis ont chuté pour une 7ème semaine consécutive à leur niveau le plus bas depuis janvier 2016, selon les dernières données de l'AIE. Néanmoins, les stocks d'essence n'ont pas diminué comme prévu, et les données ont également montré que la production nationale du brut aux États-Unis augmenterait. Brent a clôturé la session en baisse de 53 cents à 50,27 $ le baril, alors que le prix de WTI a diminué de 1,62% pour atteindre 46,78 $ le baril.

Lire la suite

Le marché de l’énergie dans le nord de l’Angleterre pourrait être menacé par un Brexit dur

Le groupe de réflexion IPPR North a mentionné que l'absence d'un accord stable sur le commerce de l'énergie et le retrait d'Euratom pourrait avoir un impact négatif sur le Nord de l'Angleterre, sa sécurité énergétique et les prix du carburant, dans le cas d'un Brexit dur.

Lire la suite

Quotidien (16.08.2017): La plupart des prix de gros du gaz au Royaume-Uni ont glissé de 1 à 2% mardi vu le système trop approvisionné

Les prix du pétrole ont diminué au cours de la session de mardi, vu que l'offre accrue de l'OPEP et des États-Unis combinée aux signes d'une demande plus faible en Chine a encouragé les investisseurs à vendre de longues positions achetées en juillet pendant une période de hausse des prix. Entre temps, un rapport récent indiquant une baisse de la production libyenne et le renforcement du dollar américain a soutenu les prix du Brent, qui a clôturé à 50,80 $ le baril. Le cours WTI a diminué de 0,08% pour atteindre 47,55 $ le baril.

Lire la suite