Prix du gaz : nouvelle augmentation de 5,7 % au 1er mars 2021

Nouveau mois et nouvelle augmentation des prix du gaz pour les ménages français et leurs copropriétés a annoncé la Commission de régulation de l’énergie (CRE). 

+ 1,5 % pour la cuisson, + 6,9 % pour les profils B2i

Après une hausse de l’ordre de 3,5 % en février 2021, la flambée des prix du gaz ne s’arrêtera pas en ce mois de mars avec une nouvelle évolution de 5,7 % des tarifs réglementés de vente (TRV) de gaz naturel d’Engie. Ce changement  se traduit concrètement par une hausse de 1,5 % pour les clients utilisant le gaz pour la cuisson (classe de consommation de base), 3,4 % pour ceux qui sont sur un double usage (eau chaude + cuisson, soit une classe B0), et de 5,9 % pour les foyers se chauffant au gaz (B1). Enfin, on notera que la petite chaufferie des copropriétés subit la hausse la plus forte avec + 6,9 % (B2i). 

Cette évolution se justifie par l’application de la formule tarifaire définie dans l’arrêté du 26 juin 2020 sur les tarifs réglementés de gaz naturel fourni par Engie (ex GDF Suez). Ces augmentations du début d’année sont également dues à une importante demande de la molécule à l’échelle mondiale, notamment en raison de la vague de froid en Asie. Cette hausse est corrélée à une forte demande des stockages en Europe depuis le début de l’année et d’une hausse du prix du pétrole.

Rappelons toutefois que les prix du gaz en France en 2020 ont été les plus compétitifs en Europe avec une moyenne de prix de 9,24 euros par MWh (11 centimes de moins que celui du gaz du marché néérlandais et prix directeur (TTF) en Europe), en atteste le bilan gaz et gaz renouvelables 2020 établi GRTgaz. Retrouvez plus de détails sur la consommation de gaz de l’année passée dans cet article.

Vers une fin des TRV du gaz en 2023 pour les particuliers et les propriétaires

Les tarifs réglementés de vente du gaz d’Engie ont baissé de 9,2 % depuis le 1er janvier 2019.

Pour rappel, les TRV du gaz disparaîtront au 1er juillet 2023 pour tous les pour tous les particuliers comme cela a été acté en novembre 2019. Depuis, Engie n’a plus le droit de proposer une souscription d’un contrat de gaz TRV. Certains professionnels sont déjà concernés par la fin des TRV du gaz : les professionnels dont la consommation reste inférieure à 30 MWh ont été les premiers concernés (PME/TPE, libéraux, commerçants et artisants…), le 1er décembre 2020. Cette fin des TRV concernait déjà les professionnels dont la consommation dépassait les 30 MWh.

Plus de nouvelles

Engie : un bilan 2020 dans le rouge pour le groupe, mais un net rebond attendu en 2021

Après EDF, c’est au tour d’Engie de publier son bilan de l’année 2020, et tout comme le fournisseur historique d’électricité,...

Lire la suite

Nucléaire : l’ASN prolonge la durée de vie des plus vieux réacteurs français de 10 ans

L’Autorité de sureté nucléaire (ASN) a livré son verdict mardi 23 février 2021 : elle maintiendra les plus vieux réacteurs...

Lire la suite

Énergies renouvelables : une production électrique 2020 historique mais encore loin des objectifs de 2023

Le panorama de l’électricité renouvelable du quatrième trimestre de 2020 a récemment été publié par le Syndicat des énergies renouvelables....

Lire la suite