Le prix des énergies dépendent de différentes explications comme le prix du kWh. En effet, que ce soit pour l’électricité ou gaz, il existe différents prix selon la zone de l’établissement ou les évolutions du marché.

De nouveaux tarifs énergies

Avec le changement du marché de la fourniture d’énergie depuis une directive européenne en 1996, de nouveaux fournisseurs sont apparus permettant un déploiement du nombre d’offres et de tarifs.

Histoire des changements de tarifs

Tout commence en 1946, après la Seconde Guerre Mondiale. L’électricité et le gaz étaient des services publics dont la gestion du réseau et la fourniture étaient du ressort de monopole pour chaque énergie. Du côté de l’électricité, c’était EDF qui était en charge du réseau. Quant au gaz, c’était GDF (devenu Engie).

La concurrence a pu arriver sur le marché français de l’énergie du fait de directives européennes intervenues en 1996, 2003 et 2009. En France, ce changement de paradigme économique arrive de manière progressive selon les secteurs et la consommation. La dérégulation a été différente selon que ce soit le marché du gaz ou de l’électricité.

Marché de l’électricité Marché du gaz
Février  1999 Consommation supérieure à 100 GWh
Juin 2000 Consommation de plus de 16 GWh Consommation de plus de 16 GWh
Février 2003 Consommation supérieure à 7 GWh Consommation de plus de 7 GWh
Juillet 2004 Toutes les entreprises et collectivités territoriales Toutes les entreprises et collectivités territoriales
Juillet 2007 Tous les consommateurs (particuliers et professionnels) Tous les consommateurs (particuliers et professionnels)
Juin 2014 Disparition des tarifs réglementés pour les professionnels avec une consommation supérieure à 100 GWh/an
Novembre 2014 Nouvelle méthode de construction de tarifs réglementés
Janvier 2015 Disparition tarifs règlementés  pour les professionnels et copropriétés consommant plus de 200MWh/an
Janvier 2016 Disparition des tarifs réglementés pour les clients avec une puissance supérieure à 36 kVA Disparition des tarifs réglementés pour les professionnels avec une consommation de plus de 30 MWh/an et de 150 MWh/an pour les copropriétés

Le tarif réglementé

Sont réglementés, les tarifs énergies proposé par le fournisseur historique (que ce soit pour l’électricité ou pour le gaz). Il est proposé chaque juillet par les pouvoirs publics et le fournisseur historique de l’énergie concernée, EDF pour l’électricité et Engie (ex-GDF)  pour le gaz.

Pour ce tarif, il existe une obligation pour les fournisseurs proposant ce prix. Ils doivent la proposer aux consommateurs le demandant et dont les conditions sont remplies.

Les offres de marché

Ce sont des tarifs suivant le cours du marché de l’énergie souscrite. Tous les fournisseurs alternatifs ou historiques peuvent proposer ce type de tarif.
Lors d’un tel contrat, le prix peut être fixes pendant une certaine durée ou bien variable. Si l’offre est variable, elle est, très souvent, indexée sur une donnée. Les offres utilisent le TRV (Tarif Réglementé de Vente)  dont ils soustraient un nombre de pourcentage. Certaines offres commencent avec une pourcentage de 2% et peuvent atteindre 20% de moins que le tarif proposé par le fournisseur historique.

prix kwh electricite gaz

Prix kWh : les différences offres

Selon le contrat souscrit, deux types d’offres peuvent être conclues : une offre fixe ou variable.

Les offres fixes

Une offre est considérée comme fixe lorsque le fournisseur s’engage à fixer le prix de l’abonnement hors taxe et du prix du kWh hors taxe. Depuis quelques années, la tendance pour le gaz et l’électricité est une augmentation constante du prix année après année voire même tous les mois pour le gaz.

Les fournisseurs peuvent aussi proposer un tarif fixe révisable. Cette possibilité existe seulement si le prix diminue pendant la durée de l’engagement. A date d’anniversaire du contrat, si le prix du kWh a diminué, alors il est possible de demander une révision du contrat.

Le premier  avantage est la possibilité de se prémunir des augmentations continues du prix de l’énergie. Le second est  que souvent l’offre est inférieure au tarif réglementé.

Les offres indexées

Les offres indexées sont celles dont le fournisseur choisit d’indexer le prix sur un indice qui est le plus souvent le tarif réglementé. Le prix du kWh de l’offre souscrite évolue selon le prix réglementé mais toujours avec le même écart. Ce modèle d’offres voit son prix changé plusieurs fois par an selon l’énergie choisit pour les locaux professionnels.

Les options pour le prix kWh

Chaque fournisseur peut proposer des options pour se différencier par rapport aux autres concurrents sur le prix du kWh d’énergie tant en électricité que pour les contrats de fourniture de gaz.

Heures pleines / Heures creuses du prix kWh

Chaque ville possède des horaires différentes pour les heures pleines et les heures creuses. C’est Enedis (ex-ErDF) qui fixe les différentes plages horaires. Les heures creuses correspondent aux horaires où le prix de l’électricité est plus avantageux  et permettent ainsi de faire des économies pour les clients et réguler le réseau pour le gestionnaire. Pour contrebalancer ce prix du kWh, le tarif est plus élevé qu’en base lors des heures pleines.

Les options vertes

Les fournisseurs, au vu de la montée de la sensibilisation au climat, proposent de plus en plus d’offres ou des options pour avoir de l’énergie verte. Certains fournisseurs vont redistribuer le même montant de kWh consommée dans le réseau en énergie verte alors que d’autres n’ont une production qui provient seulement d’énergies renouvelables.