Tout comme l’électricité, le marché de la fourniture du gaz a connu des changements depuis les dix dernières années. De nouveaux acteurs sont apparus et des changements de prix sont donc intervenus.

Les différents gaz possibles

Gaz de ville ou gaz naturel ?

Les deux appellations pour le marché du gaz sont utilisées mais il existe une différence. Ces différences entrent dans plusieurs catégories comme le niveau de sécurité, la quantité de chaleur dégagée lors de sa combustion ou encore la combustion de caque gaz.

Concernant le gaz de ville, il est composé principalement de deux molécules : le monoxyde de carbone et le dihydrogène. De ce fait, il existe deux désavantages :

  • le danger important provenant du monoxyde de carbone  qui est un gaz très toxique pour l’Homme et les autres mammifères;
  • un pouvoir calorifique faible (c’est-à-dire la quantité de chaleur produite).

Ainsi, le gaz naturel a été préféré en tant que remplaçant du gaz de ville.

A la différence du gaz de ville, le gaz naturel est élaboré principalement de méthane. On le trouve dans des réservoirs souterrains. Inodore, afin de savoir quand une fuite de gaz apparait, un produit odorisant est ajouté.

Le gaz naturel est de plus en plus utilisé car, en tant qu’hydrocarbure, il est moins moins polluant et pauvre en CO2. De plus, ses réserves sont plus élevées que celles d’autres hydrocarbures telles que le pétrole.

Le changement du marché du gaz

Les acteurs sont plus ou moins les mêmes que les autres marchés de l’énergie après le changement de paradigme mais ce sont surtout leurs missions qui ont changées. De nouveaux acteurs sont apparus afin que le service proposé soit toujours le même.

Les producteurs de gaz

Le travail d’un producteur est différent de celui d’un fournisseur. Ils doivent trouver et exploiter des gisements de gaz afin de le vendre au gestionnaire de réseau qui sera commercialisé aux consommateurs grâce aux fournisseurs. En France, c’est en 2013 que le dernier gisement a été exploité car épuisé. De ce fait, la totalité du gaz est importée de différents pays.

Voici les principaux :

  • La Norvège (43% des importations en 2016);
  • La Russie (21%);
  • Les Pays-Bas (11%);
  • L’Algérie (10%).

Les producteurs sont de grandes entreprises présentes dans  le monde entier comme Gazprom ou E.On. Il est intéressant de savoir que le premier producteur de gaz est les États-Unis avec 20% de la production totale mondiale.

Transporter, distribuer et gérer

Depuis le lieu de production jusqu’au réseau de gaz en France, le gaz est transporté soit grâce à des méthaniers soit par des gazoducs souterrains. C’est la société GRTgaz qui est chargée de l’acheminer sous haute pression.

Ensuite, arrivé sur le territoire français, GrDF est l’entreprise publique chargée de la continuité du service gazier. Elle possède différentes missions pour réussir ses fonctions.

La première mission est de construire et exploiter le réseau de distribution de gaz. Il est égal à 198 886 km dans toute la France;

Distribuer le gaz vers les clients qu’ils soient particuliers ou professionnels ;

Acheminer l’énergie pour les fournisseurs disponibles sur le marché français. En tant que service public, tous les fournisseurs ont la même énergie, la circulation est, donc, faite en toute équité ;

Aider et raccorder les producteurs de bio-méthane au réseau.

Ainsi, quel que soit le fournisseur choisit par le client pour son offre de gaz naturel, ce sera la même énergie pour tous. Il n’y a aucune discrimination selon les fournisseurs et l’accès est libre.

gaz marché

Un marché désormais ouvert à la concurrence

Depuis le 1er juillet 2007, le marché de la fourniture des énergies comme, donc le gaz ou l’électricité, a été ouvert à la concurrence. On trouve le fournisseur historique Engie nommé auparavant GDF-Suez ou encore avant GDF (pour Gaz De France). Ainsi, on trouve maintenant les fournisseurs alternatifs dont le nombre augmente tous les ans et le fournisseur historique mentionné auparavant.

Il est intéressant de comprendre ce qu’est un fournisseur et ces missions. Un fournisseur est donc l’entreprise qui se charge de vendre aux consommateurs du gaz. Ainsi, après une souscription à un contrat, le fournisseur va facturer la consommation selon le tarif gaz pour professionnel choisi et c’est le destinataire de toutes les questions relatives aux factures, ou aux compteurs de gaz.

Une augmentation des prix

Les différents prix

Il existe deux types de prix. Le premier est le tarif réglementé. C’est un prix que seul le fournisseur historique peut soumettre à la vente. De plus, le choix du tarif et ses possibles évolutions sont déterminés par l’État, chaque mois selon le marché du gaz naturel. Enfin, différentes taxes existent et sont trouvables chez toutes les offres disponibles en France. Par exemple, le TVD gaz est l’un d’entre eux.

Le second type de tarif proposé à la souscription est l’offre de marché. Ce sont des prix dont les fournisseurs choisissent un prix selon les évolutions du marché. Souvent fixes pendant plusieurs années, les fournisseurs communiquent sur un pourcentage inférieur au tarif réglementé.

La Commission de Régulation de l’énergie est en charge de vérifier l’ajustement des prix chaque mois pour le gaz. La CRE est une autorité en charge de veiller au fonctionnement du réseau gaz mais aussi celui concernant l’électricité.

Depuis quelques années, l’évolution du prix du gaz naturel n’a fait qu’augmenter. De plus, la part de marché du gaz en France pour les fournisseurs alternatifs augmentent de plus en plus surtout pour les professionnels. En effet, on trouve plus de professionnels qui choisissent de changer de fournisseur plutôt que les particuliers.

Par exemple, le prix du gaz en 2017 et le prix du gaz en 2019 sont différents. Le second sera donc plus élevé. Pour se prémunir de telles évolutions, les professionnels peuvent changer de fournisseur et d’offres de gaz.