Les Etats-Unis deviennent exportateurs de gaz naturel

Le premier train de liquéfaction de GNL au terminal Sabine Pass dans l’Etat de Louisiane aux Etats-Unis, construit par Cheniere, a commencé de fonctionner en février 2016. Depuis son ouverture, le cours de ses actions a enregistré une augmentation de plus de 50 pour cent, et à la fin de 2016, Cheniere Energy a rapporté un profit record de 1,28 milliard de dollars. Cinq autres terminaux d’exportation devraient être ouverts d’ici à 2020.
Le département américain de l’énergie a estimé que la demande mondiale de GNL devrait atteindre 71 milliards de pieds cubes par jour d’ici à 2040, contre approximativement 32 milliards de pieds cubes par jour en 2015. La raison principale de l’accroissement de la demande est le développement économique accéléré des pays en Asie, particulièrement en Chine et en Inde.
Même si le Qatar et l’Australie – les leaders mondiaux dans l’exportation de GNL – sont géographiquement mieux préparés à expédier du carburant à des meilleures conditions, les Etats-Unis ont déjà été contactés par des géants énergétiques comme Royal Dutch Shell, Korea Gas Corp et GAIL (Inde).
Une autre opportunité pour le développement des États-Unis dans l’exportation de GNL est l’Europe, qui recherche intensivement d’autres fournisseurs après que la Russie avait limité ses livraisons de gaz en hiver.

Plus de nouvelles

France: Total lance un projet d’énergie de 1,7 milliard $ au Texas, États-Unis

La société française Total a annoncé son plus gros investissement dans la pétrochimie, une coentreprise de plusieurs milliards de dollars au Texas, car elle veut tirer profit d’un environnement plus favorable aux affaires sous le gouvernement actuel des États-Unis.

Lire la suite

La Pologne pourrait construire un terminal méthanier sur la mer Baltique d’ici à 2021

La Pologne avait annoncé cette semaine ses plans de construire un deuxième terminal de gaz naturel liquéfié (GNL) sur la mer Baltique d'ici 2021. L’investissement pour ce projet est estimé à 700 millions d'euros (761 millions de dollars). Le projet peut devenir une alternative possible à un gazoduc programmé au Norvège.

Lire la suite

British Petroleum a fait une nouvelle découverte de gaz en Egypte

British Petroleum a fait une nouvelle découverte de gaz dans la concession offshore Damiette du nord, située dans l'est du delta du Nil, en Egypte, la troisième faite par le géant pétrolier britannique.

Lire la suite