Le premier parc éolien offshore du monde prend sa retraite

Au cours de l’été 1991, 11 petites éoliennes de 450 kilowatts ont fourni la première énergie éolienne offshore au réseau électrique danois. Ceci a fait du Danemark un leader mondial dans la construction et l’exploitation des éoliennes offshore. Le parc éolien fournissait d’électricité pour environ 2200 maisons.
Durant 25 ans, DONG Energy a installé plus de 1000 éoliennes offshores au Danemark, en Allemagne et au Royaume-Uni et continue d’investir dans une grande partie de projets éoliens offshore dans ces pays, ainsi qu’aux Pays-Bas, aux États-Unis et à Taiwan.
Leif Winther, le responsable des parcs éoliens de DONG Energy, a mentionné que Vindeby est le berceau de l’industrie danoise et aujourd’hui la société compte environ 30 000 employés, un chiffre d’affaires de presque 90 milliards de DKK et des exportations qui arrivent à 60 milliards de DKK.
Pendant toute sa vie, le parc éolien offshore de Vindeby a généré 243 GWh d’électricité, ce qui correspond aujourd’hui à la production de sept plus grandes éoliennes offshoresdurant une seule année.
Le futur parc éolien offshore de DONG Energy, qui fournit des énergies renouvelables à presqu’un million de maisons au Royaume-Uni, Hornsea Project One, sera le plus grand au monde.

Plus de nouvelles

Les clients de Gazprom pourront renégocier les prix du gaz naturel

Gazprom a promis de permettre à ses clients de renégocier les prix du gaz s'ils ne correspondent pas aux prix moyens du marché en Europe occidentale. La déclaration a été faite par Ricardo Cardoso dans une interview à la Radio nationale bulgare.

Lire la suite

Le bassin du Levant en Méditerranée sera exploré par Total, Eni, Exxon Mobil et Qatar Petroleum

La compagnie française Total, italienne Eni, Exxon Mobil et Qatar Petroleum ont reçu le feu vert à partir des législateurs chypriotes pour explorer le pétrole et le gaz dans les zones offshore au sud de l'île.

Lire la suite

La société française Total envisage une participation de 50% dans un projet gazier iranien de 4 milliards de dollars

La société pétrolière française Total vise une participation de 50% dans le projet de 4 milliards de dollars dans le projet gazier iranien South Pars.

Lire la suite