Le gouvernement norvégien n’a pas l’intention de réduire la participation dans la société énergétique Statoil

La Norvège, deuxième pays en Europe par PIB par habitant après le Luxembourg, détient actuellement une participation de 67% dans la société.
Il n’y a aucun plan pour réduire les enjeux du gouvernement dans le fabricant d’engrais Yara, le fabricant d’aluminium Norsk Hydro ou la banque DNB, a réitéré le ministre de l’industrie Monica Maeland.
Statoil a déclaré plus tôt cette année qu’il prévoit de forer environ 30 puits d’exploration en 2017, comparativement à 23 l’an dernier. Plus de la moitié des nouveaux puits prévus pour cette année seront dans les bassins du plateau continental norvégien.

Plus de nouvelles

L’UE accorde 444 millions d’euros pour des projets d’infrastructures énergétiques

Les États membres de l'UE se sont mis d'accord sur la proposition de la Commission d'investir 444 millions d'euros dans des projets européens prioritaires en matière d'infrastructures énergétiques.

Lire la suite

L’Arabie saoudite lance la première série d’appels d’offres en matière d’énergies renouvelables

L'Arabie saoudite, le plus grand exportateur de pétrole au monde, a lancé la première ronde de son programme national d'énergies renouvelables de 9,5 GW (NREP).

Lire la suite

Allemagne : les importations de gaz en baisse de 3% en 2016

Les importations de gaz de l'Allemagne ont diminué de 3% en 2016 par rapport à 2015, selon les données du bureau des statistiques commerciales BAFA.

Lire la suite