Le gouvernement écossais lance une consultation publique de quatre mois sur le fracking

Un moratoire sur le développement non conventionnel du pétrole et du gaz en Ecosse est en place depuis janvier 2015 – interdisant toutes les formes d’exploitations jusqu’à l’issue de la consultation.
Le Parlement écossais avait précédemment voté en faveur d’une interdiction – le Parti travailliste, les Verts écossais et les Démocrates libéraux appuyant l’interdiction, alors que les conservateurs s’y opposèrent et le SNP s’est abstenu.
L’Ecosse est susceptible de détenir des quantités substantielles de gaz de schiste qui sont piégées dans les roches souterraines. Le gouvernement britannique veut exploiter ces ressources pour compenser le déclin de la production de pétrole et de gaz en mer du Nord.
La consultation se déroulera jusqu’au 31 mai et est ouverte aux membres du public ainsi qu’à l’industrie.
La consommation annuelle de gaz en Ecosse est d’environ 150 milliards de pieds cubes / an, avec environ 78 pour cent des maisons utilisant le gaz comme leur combustible de chauffage primaire.
Le fracking est une technique risquée qui implique des plates-formes de forage et d’autres engins lourds, des explosions souterraines et le pompage d’un mélange d’eau, de sable et de centaines de tonnes de produits chimiques dans le sol.

Plus de nouvelles

Les exportations de charbon de Richards Bay en Afrique du Sud ont baissé en-dessous de la cible de 2016

Les exportations de charbon de Richards Bay (RBCT) en Afrique du Sud ont baissé à 72,6 millions de tonnes, derrière l'objectif de 75 millions de dollars en raison d’une faible demande en provenance d'Europe.

Lire la suite

Shell vend ses actifs en mer du Nord pour 3,8 milliards de dollars

La compagnie pétrolière Royal Dutch Shell a dévoilé la vente de ses actifs de pétrole et de gaz de la mer du Nord à Chrysaor, une société privée soutenue par des capitaux propres, pour 3,8 milliards de dollars, dans sa première sortie importante du bassin en 45 ans.

Lire la suite

Gazprom envisage d’accroître sa part de marché en Europe par l’expansion de Wingas

Le géant gazier russe Gazprom envisage d’accroître ses ventes en Europe, aidé par l'expansion de sa filiale allemande Wingas.

Lire la suite