La Norvège double les estimations des ressources de pétrole et de gaz de la mer de Barents

Le directeur général de NPD, Bente Nyland, a déclaré que le chiffre est encore incertain, celui-ci pouvant être plus faible ou bien plus élevé.
Bien que l’exploration ait eu lieu dans plusieurs parties de la mer de Barents depuis plus de 30 ans, uniquement le champ pétrolier Goliat et le champ de gaz naturel Snoehvit ont lancé la production.
La Norvège et la Russie ont signé un accord en 2010 pour arrêter un conflit de quelques décennies visant les frontières maritimes, élargissant la région qui peut être explorée et établissant la phase de forage dans la zone précédemment contestée pour commencer en 2017.
Selon NPD, environ 60% des ressources non découvertes de Barents Sea pourraient être sous forme de liquides et le reste de 40% – gaz naturel.

Plus de nouvelles

Royaume-Uni: Le premier jour sans l’électricité à base de charbon en plus d’un siècle, selon National Grid

La Grande-Bretagne annonce son premier jour sans production d'électricité à partir de centrales au charbon depuis la révolution industrielle du pays au 19ème siècle, comme l'a déclaré vendredi l'opérateur du réseau électrique National Grid.

Lire la suite

Russie: Novatek accroîtra les ressources de gaz pour maintenir la production, stabiliser la part de marché

Novatek, le plus grand producteur de gaz naturel de Russie non-contrôlé par l’Etat, cherche à accroître sa base de ressources pour maintenir la production de gaz et stabiliser sa part de marché domestique, comme l'a déclaré vendredi Leonid Mikhelson, le responsable de la société.

Lire la suite

Quotidien (24.04.2017): Le brut américain a chuté à moins de 50 $ pour la première fois en 2 semaines

Les prix du pétrole ont chuté de plus de 2 pour cent vendredi, marquant la plus forte baisse hebdomadaire de plus d'un mois sur la preuve croissante que la production américaine et les stocks accrus contrebalancent les efforts de l'OPEP de réduire la surabondance du brut globalement. Le contrat à terme Brent a diminué de 1,03 $, soit de 2%, à 51,96 $ le baril. Le cours du brut WTI a terminé en baisse de 2,2%, soit de 1,09 $, à 49,62 $ le baril.

Lire la suite