Énergies vertes : Total et Engie réaffirment leur appétit des renouvelables

Ce sont deux géants du secteur de l’énergie qui s’associent : Total et Engie annoncent leur collaboration quant à un projet de production d’hydrogène verte à grande ampleur. Les groupes ambitionnent une production quotidienne de cinq tonnes d’hydrogène une fois la construction terminée en 2024. Ce projet, sollicitant des soutiens financiers du programme AMI, de l’IPCEI et du Fonds pour l’innovation et l’industrie (FII) n’est pas le seul signé par Engie. Le fournisseur historique de gaz (ex GDF-Suez) ambitionne également la construction d’un parc solaire de grande envergure au côté du producteur français d’énergies renouvelables Neoen.

Tour d’horizon sur ces projets ambitieux s’inscrivant tous deux dans une démarche de transition énergétique se faisant de plus en plus pressante.

Total et Engie vont construire Masshylia, plus grand site de production d’hydrogène renouvelable en France

Récemment, le groupe Total annonçait déjà l’acquisition de Fonroche, une société de méthanisation disposant d’un parc de plus de 500 GWh, concrétisant le virage pris par le géant pétrolier à savoir investir dans les énergies renouvelables

Total et Engie ont annoncé avoir signé un accord de coopération pour construire et développer Masshylia, un projet permettant une production d’hydrogène vert à partir d’électricité renouvelable allant jusqu’à 5 tonnes par jour. Les deux groupes misent sur le développement de plusieurs innovations « préfigurant les solutions de décarbonation de l’industrie, sans précédent en Europe ». Parmi elles, des fermes solaires de 100 MW alimentant un électrolyseur de 40 MW pour permettre la production de la quinzaine de tonnes d’hydrogène renouvelable. Ce site de production dont le chantier débutera courant 2022 pour une livraison en 2024 alimentera la bioraffinerie Total de La Mède à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône) dans le cadre de sa production de biocarburants.

Les groupes tablent donc sur une production plus respectueuse de l’environnement, évitant l’émission de 15 000 tonnes de CO2. C’est ce qu’explique Philippe Sauquet, président de la division Gas, Renewables & Power de Total : « L’association de deux grandes entreprises énergétiques françaises va  permettre de développer la filière hydrogène et d’en devenir les leaders grâce à ce projet commun, industriel et reproductible à l’échelle internationale. » 

« Le partenariat entre Engie et Total, par son ampleur et son approche intégrée très ambitieuse, incarne la stratégie  de développement de l’hydrogène renouvelable d’Engie pour réduire l’empreinte CO2 de nos clients », ajoute Gwenaëlle Avice-Huet, la directrice générale adjointe en charge des énergies renouvelables chez Engie.

Un projet de parc solaire « inédit et innovant » de 1 000 hectares signé Engie et Neoen

C’est fort de ces ambitions que Engie compte également s’associer avec Neoen, premier producteur indépendant français d’énergies renouvelables pour développer un parc solaire de grande envergure à Saucats (Gironde). Intitulé Horizeo, ce projet de parc photovoltaïque d’une surface de 1 000 hectares mise sur « une production d’électricité équivalente à la consommation annuelle de plus de 600 000 personnes ». Avec une puissance d’un gigawatt, Horizeo comprendra par ailleurs :

  • des batteries de stockage d’électricité ;
  • une unité de production d’hydrogène vert ;
  • une « double surface » qui associera production d’électricité photovoltaïque et agriculture ;
  • un data center.

La directrice générale adjointe de la division énergies renouvelables chez Engie présente Horizeo comme un projet « inédit et innovant », marquant une « rupture vis-à-vis du modèle économique actuel des énergies renouvelables en France. »

Le projet se distingue en outre par la tenue d’un débat public organisé par la commission nationale du débat public (CNDP) et soutenu par l’ensemble des porteurs du projet que sont Engie, Neoen, RTE et la Mairie de Saucats afin que « tous les acteurs locaux et le grand public [puissent] développer toutes ses potentialités au bénéfice du territoire », déclare Paul-François Croisille, directeur général adjoint de NEOEN.

Plus de nouvelles

CTA : tout savoir sur la contribution tarifaire d’acheminement et ses évolutions en 2021

Souvent méconnue de la majorité des consommateurs, la CTA fait pourtant partie intégrante de la facture qu’ils règlent périodiquement. Elle...

Lire la suite

CEE : les gaziers contraints de financer plus de projets d’économies d’énergie

La cinquième période de renouvellement du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) se dévoile progressivement, et le moins que l’on...

Lire la suite

Énergies renouvelables : et si les EnR remplaçaient le nucléaire en France d’ici 2050 ?

Les énergies renouvelables (EnR) pourraient prendre de plus en plus de place dans le mix électrique français des prochaines décennies....

Lire la suite