Énergies renouvelables : 9 nouveaux projets pour Amazon qui devient le plus gros acheteur d’énergie verte en Europe

Loin d’en être à son coup d’essai dans le secteur des énergies renouvelables, Amazon frappe encore un grand coup. Après s’être associé à Engie, fin 2020, Le géant du commerce en ligne a annoncé, lundi 20 avril, neuf nouveaux projets aux États-Unis et au Canada mais aussi en Europe, notamment au Royaume-Uni, en Espagne et en Suède.

Énergies renouvelables : le « rôle clé » d’Amazon du côté des entreprises

Fort de 2,5 GW en Europe, l’entreprise américaine est devenue la plus grande entreprise acheteuse d’énergie renouvelable du continent. Amazon est sur le point d’investir dans un parc éolien en mer de 350 MW, prêt en 2024, en Écosse. Ce projet, qui est le « plus gros » au Royaume-Uni, s’inscrit dans les neuf nouveaux projets éoliens et solaires annoncés.

Du côté de l’Espagne et de la Suède, de nouveaux investissements sont prévus puisque les nouveaux projets photovoltaïques viennent ajouter plus de 170 MW au réseau. Dans le nord de la Suède, un projet éolien terrestre de 258 MW voit le jour.

Ces neuf projets permettront d’alimenter en énergie « propre »  les sièges sociaux, centres de traitement des commandes et autres centres de données Amazon Web Services (AWS, service de cloud à la demande) du groupe.

Gregory Wetstone, président et chef de la direction de l’American Council on Renewable Energy (ACORE) revient sur ce rôle croissant que joue Amazon qui « continue de jouer un rôle clé dans la transition des entreprises vers les énergies renouvelables à l’échelle mondiale et apporte la preuve que des objectifs ambitieux en matière d’énergie renouvelable sont à la fois réalisables et largement bénéfiques. »

Il revient en outre sur la capacité d’énergies renouvelables mondiale qui passe « à un impressionnant total record de 8,5 GW et incluent le premier projet solaire avec stockage d’Amazon, qui fait appel à une technologie de pointe pour aider à fournir un réseau propre et fiable. »

Objectif zéro carbone d’ici à 2030

Il y a deux ans, Amazon a cofondé The Climate Pledge, un engagement visant à réduire les émissions de carbone de toutes ses activités d’ici à 2040, « dix ans avant l’Accord de Paris » rappelle le groupe. L’objectif est en passe d’être accompli dans les prochaines années puisqu’il a atteint 42 % d’énergies renouvelables en 2019 pour l’ensemble de ses activités.

Parmi les engagements d’Amazon, on relève également :

  • des activités 100 % vertes d’ici à 2025 ;
  • des livraisons sans émission de carbone et 50 % de la totalité des expéditions avec une empreinte carbone nulle d’ici à 2030 ;
  • l’acquisition de 100 000 véhicules de livraison électriques, soit la plus importante commande de véhicules de livraison électriques de l’histoire ;
  • un investissement de deux milliards de dollars qui permettra de soutenir le développement de technologies et de services permettant la décarbonisation et la préservation de la nature ;
  • un investissement de 100 millions de dollars dans des projets de reforestation et des solutions d’atténuation du changement climatique.

Plus de nouvelles

CO2 : l’AIE prévoit un rebond majeur des gaz à effet de serre liées à l’énergie en 2021

Après une baisse inédite des émissions de gaz à effet de serre en décembre 2020, l’Agence internationale de l’énergie (AIE)...

Lire la suite

Nucléaire : pour Bruno le Maire, le nucléaire « a de l’avenir en France »

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances a, dans le cadre d’un déplacement à Gonesse (Val-d’Oise) jeudi 15...

Lire la suite

Énergies renouvelables : le Sénat veut valoriser l’hydroélectricité à l’approche de la loi Climat

Alors que la loi climat se profile, le Sénat a décidé d’adopter, mardi 13 avril, une proposition de loi visant...

Lire la suite