Énergies renouvelables : un bilan 2020 (T1-T3) mitigé pour l’électricité verte

Le bilan pour les trois premiers trimestres de 2020 ont été en demi-teinte pour l’électricité verte et les énergies renouvelables (EnR) en France. Si la plupart des filières enregistrent une hausse de leur puissance installée, celle-ci s’avère insuffisante pour respecter les objectifs établis par la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour la période 2019-2023 quant au photovoltaïque et l’éolien.

Énergies renouvelables : l’hydraulique, le photovoltaïque et l’éolien en progression

Un développement des énergies renouvelables ininterrompu malgré la crise sanitaire

Malgré une année en dents de scie pour les énergies nucléaires (335 TWh produits pour une estimation initiale comprise entre 375 et 390 TWh) en raison de la crise du COVID-19, les compteurs restent au vert au sujet du développement des énergies renouvelables. L’hydraulique a d’ores et déjà atteint l’objectif d’équipement figurant sur la PPE avec son parc de 25,9 GW

En effet, l’observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER) a réalisé son « Baromètre des énergies renouvelables électriques en France » et rend compte d’une évolution certaine du développement des énergies renouvelables en dépit d’un contexte sanitaire instable. En 2020, 27% de la consommation électrique nous sont venus des énergies renouvelables, respectant les objectifs globaux à l’échelle nationale. Si le développement du photovoltaïque et de l’éolien est positif, celui-ci voit son rythme réduit comme il en sera question ci-dessous. 

Une quantité de production à la hausse pour l’hydraulique

La filière hydraulique enregistre une production annuelle de 63,5 TWh (12% supplémentaires) durant les 12 derniers mois glissants. Avec plus de 2 300 centrales hydroélectriques (les régions Auvergne Rhône-Alpes, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur représentent 80% de la puissance hydroélectrique du pays), la France reste compétitive en la matière et peut compter sur ses 25,9 GW. C’est aussi la raison pour laquelle la capacité de production est en hausse mais que cette progression bien moins élevée que celle du photovoltaïque et de l’éolien.

La (maigre) évolution de l’éolien et du photovoltaïque

« Un risque de décrochage » pour l’éolien

Le constat est le même quant à l’électricité issue de l’éolien : la puissance annuelle supplémentaire est de 671 MW à septembre 2020 contre 1,4 GW en septembre 2019. Il faut remonter à 2015 (+ 581 MW) pour faire état d’une évolution aussi maigre d’une année à une autre. Le baromètre pointe « un risque de décrochage pour la filière éolienne. »

Avec une puissance installée de 17 GW à fin septembre 2020, l’éolien se doit de renouer avec une progression initiée en 2016, d’autant plus que la France est le 4e pays en termes de puissance éolienne raccordée après l’Allemagne (60,8 GW), l’Espagne (25,7 GW) et le Royaume-Uni (23,9 GW).

Des objectifs 2023 difficilement atteignables pour le photovoltaïque

Malgré une évolution notable des chiffres du photovoltaïque à la fin septembre 2020 (+ 692 MW comparativement à décembre 2019), le rythme de croissance de la filière photovoltaïque se voit ralenti. À tel point qu’elle ne parviendra probablement pas à atteindre le chiffre de 20,1 GW qui devront être produits d’ici 2023 et entre 35 GW et 44 GW d’ici 2028

Ce retard se matérialise encore plus à l’aune des efforts de production à fournir pour le rattraper : ce sont 3 GW qui devront, chaque année, être raccordés pour remplir cet objectif fixé pour dans 2 ans. Seules les années 2011 et 2012 ont enregistré une production dépassant les 1 GW d’électricité photovoltaïque produits avec respectivement 1,1 GW en 2011 et 1,8 GW (record sur les dix dernières années) en 2012.  Ce retard sera « difficile à rattraper » comme le rapporte Frédéric Tuillé, responsable des études chez Observ’ER. Retrouvez toutes les chiffres clés des énergies renouvelables de l’année passée en consultant le baromètre 2020 d’Observ’FR en cliquant ici

Plus de nouvelles

Projet Hercule EDF : vers un arrêt des négociations entre Paris et Bruxelles ?

En cours depuis plusieurs semaines, les négociations entre le gouvernement et la Commission européenne au sujet du projet Hercule semblent...

Lire la suite

Projet Hercule : 28% du personnel en grève pour la quatrième journée de grève du 19 janvier

Près de 200 militants CGT se sont réunis mardi 19 janvier devant le siège du parti de La République En...

Lire la suite

Projet Hercule : les salariés d’EDF (une nouvelle fois) en grève le 19 janvier prochain

La levée de bouclier n’en finit plus chez EDF. En plus de la crise de la COVID-19, le groupe va...

Lire la suite