Énergies renouvelables : 500 milliards de dollars investis dans la transition énergétique

L’année 2020 a décidément été celle des énergies renouvelables. Alors que la production d’électricité issue des énergies renouvelables a dépassé celle des énergies fossiles en Europe, l’organisme de recherche Bloomberg New Energy Finance (BNEF) révèle que plus de 500 milliards de dollars ont été investis dans la transition énergétique. C’est (une fois encore) plus que ce qui a été consacré aux énergies fossiles. De la technologie aux stockage d’énergie et moyens de production que nous connaissons, jamais les énergies renouvelables n’avaient reçu autant de financements. 

Plusieurs facteurs en faveur des énergies renouvelables

Bloomberg nous apprend que sur ces 500 milliards de dollars, 200 ont été investis dans le transport de ces énergies « propres ». Ce chiffre de 500 milliards est supérieur de 9% par rapport à celui des investissements de 2019. La pandémie de COVID-19 serait-elle l’instigatrice de ces importants financements ? 

Du crédit peut être accordé à cette thèse, même si d’autres facteurs doivent entrer en ligne de compte pour expliquer cet important investissement. Les projets promouvant la transition énergétique prennent de l’ampleur, en atteste celui de la plus grande ferme d’éoliennes en mer du monde, construite par le duo SSE et Equinor, deux compagnies, l’une écossaise, l’autre norvégienne, dont le chantier s’est élevé à 9 milliards de livres (près de 12 milliards de dollars).

En outre, les réglementations prennent encore plus en ligne de compte les activités des entreprises, ces dernières pouvant être lourdement sanctionnées en cas de manquements aux normes imposées. On pensera par exemple à BMW, Volkswagen, Toyota, qui ont dû respectivement s’acquitter de 8,5 millions, 135 millions et 180 millions de dollars récemment, les trois constructeurs automobiles ayant, chacun à leur manière, enfreint les normes antipollution.

L’Europe en tête des investissements

L’Europe, ayant capté 166,2 milliards de dollars, est en tête des régions ayant le plus bénéficié de ces investissements, suivie de la Chine (134,8 milliards) et des États-Unis (85,3 milliards). Le vieux continent s’est distingué par « une année record pour la vente des véhicules électriques » nous apprend le BNEF, et ajoute que le continent a connu « sa meilleure année en termes d’investissements relatifs aux énergies renouvelables, depuis 2012. »

Si « la pandémie de coronavirus a ralenti certains projets, les investissements dans l’éolien et le solaire n’ont pas flanché, les ventes de véhicules électriques ayant même été meilleures que les prévisions », ajoute Jon Moore, directeur exécutif du Bloomberg New Energy Finance. Retrouvez tous les chiffres sur le site du BNEF (en anglais).

Plus de nouvelles

Nord Stream 2 : le projet (une fois encore) menacé par les députés européens

Les jours passent et l’achèvement du gazoduc Nord Stream 2 semble s’éloigner. Jeudi 21 janvier, le Parlement européen a demandé...

Lire la suite

Énergies renouvelables : les énergies fossiles évincées par les EnR en 2020 en Europe

C’est un petit évènement qui s’est produit dans le monde de l’énergie en 2020 en Europe : les centres d’analyse...

Lire la suite

Combustibles nucléaires : une saturation des capacités de stockage et une production interrompue en 2030 ?

« Attention danger ! » C’est en ces termes que l’on pourrait dépeindre l’épineuse situation du site de La Hague...

Lire la suite