Les énergies vertes se sont de plus en plus développées grâce à une prise de conscience de la part de nombreuses personnes, tant chez les clients ou les professionnels du marché. En effet, la demande d’énergies issues de technologies renouvelables.

La provenance des énergies vertes

Le cas de l’électricité

Il est important lors du choix d’une offre verte de savoir quelles sont les technologies utilisées afin de produire de l’électricité verte. Il existe différents moyens : éolien, solaire ou hydraulique.

La première énergie est éolienne disponible dans un contrat d’énergies. Cette dernière provient du vent. En effet, éolien provient du grec et du nom du Dieu du vent Éole. Cette énergie utilise les éoliennes dont le fonctionnement est simple. Le vent va faire tourner les palmes qui vont permettre de tourner le générateur de l’éolienne. Ce dernier va permettre la transformation de l’énergie mécanique provenant du vent en énergie électrique. Enfin, plusieurs possibilités existent quant à la suite. La première est que l’électricité créée va entrer dans la production électrique géographiquement voisine. La deuxième est le transfert vers des batteries de stockage d’électricité. Enfin, dans le même genre que la première alternative, il est possible de directement injecter l’énergie produite vers le réseau national.

La deuxième énergie peut émaner du soleil et est donc appelée ” énergie solaire”. Elle utilise les rayons du soleil qui sont collectés et transformés en électricité ou chaleur. Cette énergie peut provenir de deux procédés :

  • L’énergie solaire photovoltaïque qui utilise la réflexion des rayons du soleil qui va permettre la production d’électricité ;
  • L’énergie solaire thermique. Ici, le système tire avantage de la chaleur émise par le rayonnement du soleil afin de produire de la chaleur mais aussi de l’électricité.

Pour se faire, ce sont les panneaux photovoltaïques qui sont utilisées. Ils vont libérer leurs électrons du fait de l’énergie extérieure, qui va créer un courant électrique. Ce dernier va enfin être transformé en courant alternatif grâce à un onduleur. L’électricité obtenue peut être injectée directement dans le réseau national ou maintenue dans des batteries.
Pour l’énergie solaire thermique, elle peut être utilisée de deux manières. La première est de chauffer les bâtiments grâce aux surfaces vitrées ou l’accumulation de chaleur dans les murs. C’est une utilisation passive. La seconde est d’utiliser les des capteurs thermiques reliés au réseau permettant de bloquer la chaleur du soleil. Cette dernière va permettre, du fait d’une utilisation active, de chauffer un ballon d’accumulation.

Enfin, la troisième et dernière énergie verte est hydraulique. Elle provient des mouvements et les cycles de l’eau comme des vagues, chutes d’eau ou courants des marées. Il existe différents types d’équipements : centrale au fil d’eau utilisant les cours d’eau, centrale hydroélectrique qui utilise les chutes d’eau, les centrales marémotrices dont les marées permettent la création d’énergie et les hydroliennes qui a recourt aux courants marins.
Le fonctionnement d’une centrale hydraulique commence avec le courant qui fait tourner une turbine qui va entrainer un alternateur qui va produire un alternateur. Un barrage, quant à lui, retient l’écoulement de l’eau afin de la stocker et avoir une retenue. L’ouverture de certaines vannes va permettre que l’eau aille dans de longs tuyaux afin de les transporter vers une centrale hydraulique plus bas.

Le gaz vert ou couramment nommé biogaz

Le gaz écologique est créé à partir de la méthanisation. C’est la dégradation de matières organiques qui peuvent être des déchets venus de matières végétales ou agricoles ou des lisiers d’élevages. Il est aussi possible d’utiliser des déchets ménagers et industriels. En étant transformé, c’est le biogaz qui est disponible.
La composition du biogaz est le méthane et du gaz carbonique. Ce gaz écologique et renouvelable peut être utiliser de différentes façons :

  • De chauffer des serres en agriculture ;
  • Devenir du biocarburant. Ce n’est, pour le moment, possible que pour les voitures au gaz ;
  • Être transformé en électricité pour le réseau national.

contrat electricite verte

Les contrats écologiques pour les professionnels

Les professionnels peuvent choisir entre deux types de contrats d’énergie dits “verts”. Pour l’électricité, il est possible d’en avoir provenant de moyen écologique et d’en être certain.

Les Garanties d’origine et l’électricité

Le fait que toutes les productions d’électricité soient intégrées dans le réseau national rend difficile la connaissance vis-à-vis de sa provenance, nucléaire ou renouvelable. En effet, l’électricité distribuée est la même pour tous les clients qu’ils soient particuliers ou professionnels, ou tous les fournisseurs. Ainsi, a été créé le label Garantie d’Origine. Il permet de dresser l’origine et, par conséquent, de pousser les fournisseurs et clients à choisir une offre d’électricité verte en ayant toutes les connaissances. De plus, il est possible de savoir la part d’électricité dont la production est d’origine renouvelable pour un contrat.

Pour qu’un consommateur choisisse correctement et au meilleur prix, il est possible de choisir de participer à un achat groupé d’énergies, vertes dans ce cas.

Les offres disponibles

Il peut être intéressant pour les entreprises de choisir une énergie verte pour leurs locaux, industries, compteurs télé-relevés ou gestion de copropriété. En effet, un loi mise en place en 2010, la loi Grenelle, dispose que les entreprises de plus de 500 personnes ont obligation de faire un bilan carbone tous les quatre ans.
L’aboutissement derrière est la sensibilisation des professionnels à l’écologie et aux émissions carbones. Ainsi, il est intéressant de choisir une offre d’un fournisseur proposant de l’électricité ou du gaz écologique et écoresponsable. En effet, ceci permet d’être plus proche des objectifs à avoir pour une entreprise.

Il existe différents fournisseurs qui mettent à disposition ce type d’offres. On en trouve deux types :

  • Les fournisseurs dont seules des offres vertes sont présentes tels que Ekwateur ;
  • L’autre type correspond aux fournisseurs proposant des offres dites “vertes” mais aussi d’autres offres comme de l’électricité nucléaire ou du gaz naturel. Ici, un exemple peut être EDF ou Engie.

Enfin, les contrats avec un compteur d’une puissance inférieure à 36 kVa peut changer de fournisseur en résiliant son contrat sans frais.