Coupures d’électricité : un scénario probable dans les prochaines semaines en cas de vague de froid ?

Vendredi 08 janvier, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité (RTE) appelait les Français à adopter des « éco-gestes », entre 7 heures et 14 heures pour « éviter tout risque de coupure » pouvant être provoquée par une éventuelle (forte) baisse des températures. Ces dernières, entraînant inévitablement une hausse de la consommation d’énergie, peuvent provoquer des coupures d’électricité que nous pourrions connaître d’ici quelques jours à quelques semaines si une vague de froid venait à arriver dans l’hexagone. 

De potentielles coupures d’électricité ponctuelles et ciblées

Ce cas pourrait se produire dans les prochaines semaines si les températures sont comprises entre 2°C et 7°C en dessous des normales de saison durant plusieurs jours. Ces coupures d’électricité seraient provisoires, localisées et tournantes afin de pénaliser le moins possible les consommateurs, surtout les plus sensibles.

Le gestionnaire confirmait dès l’automne dernier que cette saison hivernale était « placée sous vigilance particulière » (notamment en raison de la crise sanitaire) et que des « difficultés pourraient survenir en cas de vague de froid ». Les maintenances des réacteurs ayant été retardées suite au confinement décrété au printemps 2020, la production nucléaire s’en voit, aujourd’hui encore, impactée. Avec 51,7 GW de capacité nucléaire en ce début d’année, c’est un manque de 6 GW qui doit être comblé et qui peut justifier ces dites coupures ponctuelles.

Quels sont les leviers dont dispose le RTE en cas de coupure d’électricité dans les prochaines semaines ?

La secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique Bérangère Abba (LREM) a toutefois tenu un discours rassurant à l’Assemblée Nationale au sujet d’éventuelles coupures, mardi 12 janvier dernier : « Si nous faisons face à une situation de vigilance particulière, nous sommes prêts à faire face au pic de consommation que nous connaissons. »

Le RTE abonde en ce sens en rappelant, sur son site Internet, les mesures qu’il peut mettre en place pour pallier de potentielles difficultés d’approvisionnement en électricité, à savoir : 

– une demande de réduction voire d’interruption de la consommation électrique adressée aux entreprises et sites industriels en échange d’un dédommagement. On parle alors de situation d’interruptibilité (interruption de la consommation d’un site industriel dans le but de gérer des situations critiques à l’échelle nationale) ;
– une baisse de la tension sur le réseau de distribution ;
– des coupures d’électricité anticipées, ciblées et ponctuelles qui préserveraient au passage les utilisateurs considérés comme sensibles.

Que faire en cas de coupure d’électricité ?

Le gestionnaire rappelle en outre l’existence de son dispositif Ecowatt, un site permettant de garder un œil sur l’état du réseau, notamment en cas de tensions comme cela pourrait être le cas pour la suite de cet hiver. En cas de coupure généralisée, n’hésitez pas à contacter Enedis, le gestionnaire de réseau au numéro d’urgence 09 72 67 50 XX (les deux derniers chiffres correspondant à notre numéro de département), un conseiller pourra vous renseigner à ce sujet en temps réel.

Plus de nouvelles

Projet Hercule EDF : vers un arrêt des négociations entre Paris et Bruxelles ?

En cours depuis plusieurs semaines, les négociations entre le gouvernement et la Commission européenne au sujet du projet Hercule semblent...

Lire la suite

Projet Hercule : 28% du personnel en grève pour la quatrième journée de grève du 19 janvier

Près de 200 militants CGT se sont réunis mardi 19 janvier devant le siège du parti de La République En...

Lire la suite

Projet Hercule : les salariés d’EDF (une nouvelle fois) en grève le 19 janvier prochain

La levée de bouclier n’en finit plus chez EDF. En plus de la crise de la COVID-19, le groupe va...

Lire la suite