CO2 : TotalEnergies et Veolia s’associent pour un projet de biocarburant

Les deux géants de l’énergie TotalEnergies et Veolia ont annoncé qu’ils allaient s’associer pour développer une culture de microalgues à partir de CO2 qui permettrait une production de biocarburants nouvelle génération.

TotalEnergies et Veolia à la chasse aux émissions de CO2

Le projet de recherche devrait profiter du savoir-faire des deux groupes. Il prendra ses quartiers sur le site de bioraffinrie de La Mède, un temps pointé du doigt par certaines ONG pour son traitement d’huile de palme pour créer des biocarburants.

La photosynthèse permettra à ces microalgues d’utiliser de la lumière du soleil mais aussi et surtout le CO2 atmosphérique industriel pour se développer et par la suite être transformées par des biocarburants de dernière génération émettant une très basse quantité de carbone.

Les deux groupes annoncent qu’une plateforme d’essai sera mise en place pour comparer différents systèmes innovants de culture de microalgues pour trouver les plus performants.

Si TotalEnergies apportera son expertise dans le raffinage et la production de biocarburants avancés et la caption du CO2 notamment, Veolia fera avancer le projet grâce à son expertise sur la filière de l’eau ainsi que la gestion du milieu aquatique des cultures.

La directrice Recherche et Développement de TotalEnergies a fait part de son enthousiasme quant à ce projet :

« Nous sommes heureux de nous associer à Veolia sur notre site de La Mède pour accélérer l’évaluation des systèmes de culture de microalgues à partir de CO2 dans le but de produire des biocarburants de nouvelle génération. Les biocarburants permettent aux clients de TotalEnergies de réduire leur empreinte carbone et contribuent ainsi à l’ambition de la compagnie d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, ensemble avec la société. »

Le Directeur Technique et Scientifique de Veolia, Phillippe Seberac, a quant à lui salué un partenariat prometteur :

« Ce partenariat inédit permet à TotalEnergies et à Veolia d’accélérer le cycle de production d’une énergie alternative prometteuse et nécessaire pour préserver la planète. Avec ce projet, Veolia est en mesure d’apporter son expertise technique d’optimisation et de sécurisation des traitements biologiques dans un projet plus global qui contribuera positivement à la transformation écologique. Ce partenariat est un bel exemple des capacités d’innovation écologiques que Veolia souhaite mettre à disposition de ses clients pour répondre au changement climatique »

Un datacenter fonctionnant sur le même principe en Allemangne

L’idée séduit déjà. En Allemagne notamment, à Enge-Sande, commune toute proche de la frontière danoise, un datacenter voit ses émissions carbone réduites grâce à une ferme d’algues spirulines de 240 m². Celles-ci captent la chaleur pour croître et absorber une quantité non négligeable de dioxyde de carbone.

Plus de nouvelles

Production nucléaire : EDF relève ses objectifs pour 2021 après la reprise de l’activité en France

La levée des restrictions liées au Covid-19 a permis la relance de l’économie et, avec elle, une consommation d’électricité plus...

Lire la suite

La Mède : TotalEnergies n’utilisera plus d’huile de palme à partir de 2023

Alors que la bioraffinerie de La Mède à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône) exploitée par le groupe TotalEnergies est sous le collimateur de...

Lire la suite

Prix du gaz : pourquoi les tarifs flambent-ils ?

Nous l’évoquions il y a quelques jours, les TRV du gaz d’Engie vont augmenter de près de 10 % pour...

Lire la suite