CO2 : l’AIE prévoit un rebond majeur des gaz à effet de serre liées à l’énergie en 2021

Après une baisse inédite des émissions de gaz à effet de serre en décembre 2020, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) nous apprenait, début mars, qu’une hausse de 2 % (60 millions de tonnes de plus) avait été enregistrée en décembre, comparativement à décembre 2019. 

Le 20 avril, l’AIE a publié un rapport dans lequel elle estime que les émissions de CO2 devraient fortement rebondir courant 2021, notamment en raison de la relance économique qui commence à se dessiner pour plusieurs pays et la résurgence du charbon. 

Un rebond inédit depuis la crise financière de 2008

Si l’AIE avait enregistré une baisse de près de 6 % en décembre, l’Agence lance un signal d’alerte plutôt explicite : les émissions de CO2 vont très probablement connaître une hausse de 4,8 % (+ 1,5 milliard de tonnes, à 33 milliards de tonnes).

Cette hausse serait la deuxième plus forte hausse annuelle jamais enregistrée après le rebond enregistré dans la période post-crise économique, en 2010. La relance de l’économie devrait augmenter la demande et l’utilisation de charbon et de pétrole notamment. La demande de charbon, qui devrait provenir principalement des pays émergents, va croître de 4,5 %, dépassant même le niveau de 2019 pour tutoyer les sommets de 2014. 

Le gaz, ressource très utilisée, devrait, de la même manière, voir sa demande dépasser son niveau de 2019, à l’inverse de la demande de pétrole qui, malgré une hausse certaine, ne devrait pas atteindre les chiffres de 2019. En cause : l’incertitude qui plane encore sur le secteur aérien.

Les énergies renouvelables devraient continuer leur progression en 2021

L’AIE retient toutefois la hausse enregistrée par les énergies renouvelables durant la crise sanitaire (29 % de l’électricité générée à l’échelle mondiale contre 27 % en 2019). La production d’électricité renouvelable devrait augmenter de 8 % dans l’année 2021 et répondre à 30 % du besoin mondial. 

L’éolien et le photovoltaïque, s’ils continuent sur cette lancée, verront leur croissance annuelle atteindre un record avec respectivement + 17 % et + 18 % en un an, en comparaison à 2020. 

Autre donnée intéressante : la Chine sera susceptible, à elle seule, de représenter près de la moitié de l’augmentation de la production d’électricité renouvelable mondiale. Première devant les États-Unis, l’Union européenne et l’Inde, la Chine devrait produire près de 900 TWh d’énergie solaire et de photovoltaïque en 2021. L’AIE précise en outre que ces quatre acteurs représente les trois quarts de la production solaire et photovoltaïque mondiale.

Rebond des émissions de CO2 en 2021 : un rythme « tout sauf soutenable pour notre climat »

Mais malgré une année 2020 record pour les énergies vertes, tout n’est pas au beau fixe rappelle Fatih Birol, le directeur de l’AIE, qui voit en ces très probables hausse « un sombre avertissement, qui montre que la reprise économique après la crise du Covid est à ce jour tout sauf soutenable pour notre climat. »

L’Agence internationale de l’énergie se voulait déjà inquiète il y a quelques mois en évoquant que « les signes d’un rapide rebond des demandes en énergie de la part de plusieurs économies mettent en évidence un risque de rebond significatif des émissions de CO2 cette année. »

« À moins que les gouvernements n’agissent rapidement pour commencer à réduire les émissions, il est probable que nous affrontions une situation pire encore en 2022 », a prévenu Fatih Birol. Il rappelle que la tenue du « sommet sur le climat organisé par le président américain Joe Biden cette semaine est un moment critique pour s’engager à des actions claires et immédiates avant la COP26 de Glasgow. »

Retrouvez le rapport complet de l’Agence internationale de l’énergie d’avril 2021 en cliquant ici.

Plus de nouvelles

Nucléaire : pour Bruno le Maire, le nucléaire « a de l’avenir en France »

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances a, dans le cadre d’un déplacement à Gonesse (Val-d’Oise) jeudi 15...

Lire la suite

Énergies renouvelables : le Sénat veut valoriser l’hydroélectricité à l’approche de la loi Climat

Alors que la loi climat se profile, le Sénat a décidé d’adopter, mardi 13 avril, une proposition de loi visant...

Lire la suite

Nucléaire : le Japon va rejeter l’eau contaminée de Fukushima après traitement

Le Japon se résout à se débarrasser des centaines de milliers de litres d’eau ayant été utilisée pour refroidir les...

Lire la suite