Canal de Suez : l’Ever Given remis à flot, le cours du gaz repart à la baisse

Lundi après-midi, le navire Ever Given a été remis à flot, libérant le passage du canal de Suez après plusieurs jours de blocage.

Reprise progressive du trafic sur le canal de Suez, un retour à la normale dans « trois jours et demi »

L’(énorme) embouteillage est terminé et le trafic va pouvoir reprendre, du moins progressivement. L’Autorité du canal de Suez (SCA) a annoncé que « l’amiral Osama Rabie, président de l’Autorité du canal de Suez, a proclamé la reprise du trafic de navigation dans le canal. »

Le porte-conteneurs de 400 mètres de long et 220 000 tonnes a commencé à bouger, lundi matin, dès l’aube après la libération de sa poupe (arrière du navire) :

Puis, en milieu d’après-midi, poupe et proue étaient libérées, permettant la remise à flot du cargo, saluée par les témoins de la scène : 

Ce ne sont pas moins de 425 navires qui étaient bloqués par le mastodonte de plusieurs centaines de mètres. D’ailleurs, un site a même été créé pour vous permettre de superposer la vue aérienne du cargo à la vue satellite du lieu de votre choix.

Après presque une semaine de paralysie, d’innombrables quantités de marchandises et de matières premières d’une valeur de plusieurs millions d’euros vont pouvoir être acheminées à bon port. Toutefois, le retour à la normale se fera attendre, puisqu’il faudra « trois jours et demi environ » pour que les navires bloqués par l’Ever Given puissent « [traverser] le canal [qui fonctionnera] 24 heures sur 24 » a précisé l’amiral Ossama Rabie. 

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi a, quant à lui, salué l’opération « réussie » sur Twitter.

D’importantes conséquences économiques et logistiques

Si le porte-conteneurs était immobilisé avec sa cargaison d’une valeur de 10 milliards de dollars de matières premières et de marchandises, il n’était pas le seul : le passage était pour plusieurs cargos transportant notamment du gaz naturel liquéfié (GNL) faisant augmenter son prix ces derniers jours.

Depuis, le prix de la molécule a légèrement baissé sur les marchés européens, après l’annonce du renflouement du porte-conteneurs et d’un approvisionnement qui devrait retrouver son rythme. Pour exemple, le contrat de gaz selon l’indice PEG du mois suivant affichait 18,16 €/MWh lundi 29 mars contre 18,50 €/MWh vendredi 26 mars, alors que la société mandatée pour le renflouement de l’Ever Given annonçait « des jours, voire des semaines » avant un retour à la normale.

C’est environ 12 % du commerce mondial qui dépend du canal de Suez, d’autant plus que toutes sortes de marchandises transitent par ce passage : matières premières, pétrole, gaz, électronique, mobilier… Certaines de ces marchandises sont destinées à des usines et autres secteurs ne pouvant pas ou peu les stocker, requérant donc à un réapprovisionnement régulier.

Le blocage de ce couloir commercial a coûté entre 12 et 14 millions de dollars de pertes par jour de fermeture selon l’Autorité du canal, qui ajoute que 19 000 navires ont également emprunté cette route en 2020, preuve de l’importance que revêt cette route de 190 km, liant l’Asie et l’Europe. 

Plus de nouvelles

EDF : les syndicats de l’énergie demandent une hausse « immédiate » du prix de l’ARENH

L’intersyndicale CGT, CFE-CGC, CFDT et FO de l’énergie a demandé au gouvernement une augmentation du prix de l’ARENH, exigeant un...

Lire la suite

Observatoire CRE 4e trimestre 2020 : un essor des offres de marché constaté malgré la crise

Jeudi 25 mars, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a publié son observatoire trimestriel des marchés de l’énergie du...

Lire la suite

Électricité : RTE en vigilance accrue pour les trois prochains hivers

Alors que le printemps est lancé et que les températures remontent très progressivement, RTE (gestionnaire du réseau de transport de...

Lire la suite